Création d’entreprise : 5 choses essentielles à prendre en compte

Partager

Lorsque vous créez votre propre entreprise, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Vous devrez décider du nom de votre entreprise, de son emplacement, de son régime fiscal et du montant que vous souhaitez y investir. Ces décisions peuvent sembler écrasantes au début, mais elles sont vitales pour la réussite future. Cet article vous permettra de bien appréhender les 5 préparatifs essentiels auxquels tout entrepreneur devrait penser avant de créer son entreprise !

Choisir le bon statut juridique

Le statut juridique de votre entreprise aura un effet sur sa situation comptable et fiscale. Évitez la tentation de choisir le statut le plus favorable dans les premiers temps de votre entreprise pour une perspective à long terme également.

Lorsque certains entrepreneurs montent leur projet pour la première fois, ils optent pour l’EURL, mais doivent par la suite passer au statut de SAS lorsque l’activité s’est rapidement développée. Ce choix d’apparence intéressant au départ pour créer sa nouvelle entreprise, leur coûte par la suite environ 3 000€ de frais divers.

Toutes les entreprises doivent faire face aux complexités de la fiscalité, ce qui peut être difficile pour un nouveau chef d’entreprise de s’y retrouver sans l’aide d’un professionnel. Avec l’aide d’un expert comptable qualifié à vos côtés, vous pouvez vous renseigner sur les avantages et les inconvénients de chaque statut, puis prendre une décision éclairée.

Préparer et mobiliser son épargne (en attendant des jours meilleurs)

Vous devrez économiser pour créer et faire vivre votre entreprise en attendant des jours meilleurs. C’est souvent la partie la plus difficile de la création d’une entreprise​, car il peut être difficile de générer ses premiers véritables revenus grâce à son entreprise.

Préparez-vous financièrement en économisant un fonds d’urgence.

Si vous bénéficiez déjà d’une allocation chômage, deux types d’aides sont proposées par Pôle Emploi à la création d’entreprise :

  • ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) : Il s’agit d’une aide que vous pouvez obtenir lorsque vous souhaitez créer une entreprise. Vous recevez 45% de vos droits de Pôle Emploi, qui sont versés en deux temps. La première moitié est versée au démarrage de l’entreprise et le reste 6 mois plus tard. Cet argent peut être utilisé rapidement, mais ne vous donne pas la garantie d’un revenu régulier
  • L’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) : Il s’agit d’une aide destinée à vous aider lorsque vous avez perdu votre emploi. Vous recevrez chaque mois jusqu’à 70 % de l’allocation de chômage. L’ARE est recommandée car elle assure un revenu mensuel, tant que votre entreprise n’est pas viable actuellement.

Avec l’ARE, Pôle Emploi recalcule chaque mois le montant de l’allocation versée en fonction de vos revenus. Ceux-ci peuvent être :

  • Les salaires et dividendes versés par votre société
  • Votre résultat en Entreprise Individuelle
  • Votre CA (chiffre d’affaire) en micro-entreprise. Cela peut vous rendre la tâche difficile, car le montant que vous facturez à vos clients sera plus élevé que le bénéfice que vous gagnez réellement.

Seules les personnes qui ont créé une société (et non une micro-entreprise) pourront bénéficier de la totalité de leurs allocations de chômage lorsqu’elles créeront leur entreprise. Tant que l’entreprise ne leur verse pas de salaire ou de dividendes.

Vous devez préparer soigneusement le lancement de votre entreprise. Un bon expert comptable peut vous y aider. Il fera une étude de marché et vous aidera à établir un plan prévisionnel et de financement.

Bien gérer vos dépenses et le coût de fonctionnement de votre entreprise dès le début.

Les coûts de fonctionnement de votre entreprise sont divisés en deux catégories : Les frais fixes (à partir du moment où vous démarrez votre entreprise) et les frais variables.

Les frais fixes sont des coûts mensuels ou trimestriels récurrents liés à la gestion de l’entreprise, comme un bail, des primes d’assurance pour les équipements, etc. Les coûts variables dépendent de la quantité de travail que vous effectuez au cours d’un mois moyen.

Les entrepreneurs choisissent souvent de ne pas acheter les équipements jugés inutiles. Ils évitent même parfois d’acheter du petit matériel informatique et des fournitures.

Cependant, ces dépenses intégrées dans votre plan, au cours de la période comptable, réduiront l’imposition que vous devrez régler à la fin de celle-ci.

Prévoir un business plan réaliste et fixer des objectifs quotidien

Vous devez avoir un plan d’affaires ou business plan avant de lancer votre entreprise. Vous pouvez commencer par établir un budget simple pour savoir de combien d’argent vous aurez besoin pour chaque mois.

Les objectifs quotidiens ou hebdomadaires qui sont fixés à court terme (les 12 premiers mois) et à long terme (court terme + 18 mois supplémentaires). L’important n’est pas de vous décourager si vous n’atteignez pas vos objectifs.

Vous devriez fixer des objectifs à court et à long terme pour vous aider à vous motiver. Un bilan régulier peut également vous permettre de mesurer plus facilement le succès de votre entreprise.

Faire régulièrement le point comptable sans attendre la fin de l’année

Les bilans réguliers sont importants pour s’assurer que votre entreprise est sur la bonne voie. Vous pouvez les utiliser pour mesurer le succès de votre entreprise et prendre des mesures en conséquence.

Le bilan comptable d’une entreprise est composé de trois types de comptes différents : l’actif, le passif et les capitaux propres ou le capital.

N’attendez pas la fin d’année pour faire votre bilan comptable, au contraire faites-le régulièrement pour faciliter la mesure de votre réussite ou de prévoir un échec certain.

Créer sa propre entreprise est une décision majeure qui demande beaucoup de préparation. Une fois que vous avez fait le saut dans l’entreprenariat, il est important d’établir de bonnes habitudes dès le départ et de les conserver tout au long du cycle de vie de votre entreprise.

Lors de la création ou de l’expansion d’une entreprise existante, assurez-vous de prendre en compte tous les points suivants au préalable :

  • Préparez-vous au succès en effectuant des examens comptables réguliers et en fixant des objectifs à court (12 mois) et à long terme
  • Créer un budget réaliste avec des dépenses mensuelles basées sur les coûts fixes (loyer/location), l’estimation des coûts variables par mois (en fonction de la quantité de travail que vous effectuez en moyenne) et l’estimation des revenus à la fin de l’année
  • Privilégiez l’aide d’un comptable qui peut fournir une étude de marché, développer un plan de financement, et vous aider à gérer vos dépenses.
  • Créez un plan d’affaires (business plan) avec des objectifs à court terme (12 mois) et des objectifs à long terme (court terme +18 mois supplémentaires)
  • Fixez des limites claires pour l’entreprise au début de son cycle de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouveaux articles

Sur le même sujet