shadow

Les impayés causent 15 000 dépôts de bilan chaque année, en France.

Pour les chefs d’entreprises, un question se pose : comment diminuer les factures impayées.

Ces factures impayées représentent en moyenne à 2% du Chiffre d’Affaires de l’entreprise.

Il n’existe cependant pas de recette infaillible. Même avec un paiement comptant par chèque, l’entreprise n’est pas à l’abri d’un chèque falsifié ou d’un compte non approvisionné. Le risque zéro n’existe pas. Il n’est pas réaliste de penser ne travailler qu’avec des clients qui paient d’avance.

Donc, pas de solution miracle mais quelques bonnes pratiques, des règles de prudence… et savoir s’entourer.

L’entreprise, en particulier les PME, ne dispose pas, en interne, de toutes les ressources pour se protéger des impayés.

Elle doit donc faire appel à des professionnels : l’assurance crédit, l’huissier, l’avocat ou les agences de recouvrement, les services de renseignement commercial, les sociétés d’affacturage…

Cependant, pour être réellement efficace et améliorer sa protection, le chef d’entreprise doit savoir créer, en interne, un état d’esprit de vigilance.

La prévention est la meilleure des protection pour réduire les impayés, et c’est dès la phase de prospection que cette vigilance s’impose.

Que faire en cas de factures impayées ?
Votez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *